Diète pour ceux qui souffrent de stéatose du foie. Foie gras : ce qu’il faut manger

stéatose hépatique implique un régime alimentaire ciblé avec un faible apport de graisses, en particulier saturées et hydrogénées : nous allons savoir quoi manger si vous souffrez de foie gras.

Qu’ est-ce que la stéatose du foie et quoi manger ?
stéatose hépatiquesignifie l’infiltration de graisse dans le foie, principalement sous la forme de triglycérides, accumulés au niveau des cellules hépatiques en quantités telles que dépasser 5% du poids du foie lui-même. Deux types de stéatose hépatique sontdistingués : non alcoolique (NAFLD) et alcoolique. Le foie gras est synonyme de stéatose hépatique. Pour mieux traiter cette pathologie, il est nécessaire de mener un style alimentaire sain et équilibré pour éviter l’aggravation. Le foie peut souffrir de cette condition surtout si vous prenez de mauvaises habitudes telles que la mauvaise nutrition. Les principales causes qui peuvent déclencher cette pathologie sont le diabète, le syndrome métabolique et, comme déjà prévu, une mauvaise nutrition . Les personnes les plus à risque ont un excès de graisse au niveau abdominal, appelé graisse viscérale. L’alimentation dans cette condition joue un rôle important, sinon le principal. Vous devez soigneusement scegiere ce qu’il faut manger.

Les symptômes de la stéatose du foie. stéatose hépatique est asymptomatique (c’est-à-dire, aucun signe et symptômes évidents de la maladie ne se manifestent), mais il est généralement soupçonné : pour l’apparition de valeurs élevées de transaminase dans le sang ; de la palpation de l’abdomen (examen objectif) avec la rétroaction d’un foie augmenté en volume et avec une surface lisse (à confirmer par une échographie hépatique). Le signe le plus typique de la stéatose est le soi-disant « foie brillant », trouvé dans les images de l’échographie, ainsi appelé pour la luminosité anormale à l’organe.

Diagnostic de stéatose hépatique. Les tests de référence pour le diagnostic du foie gras ou stéatose hépatique sont des tests sanguins , en particulier les valeurs des transaminases (enzymes indiquées avec les abréviations GOT ou ALT et GPT ou AST). Cependant, pas toujours les transaminases élevées indiquent la présence de foie gras. Pour cette raison, le médecin peut prescrire un examen diagnostique supplémentaire, c’est-à-dire une échographie hépatique. Dans des cas particuliers, le médecin peut envisager d’autres examens plus appropriés, tels que la tomographie axiale (TDM), l’IRM ou la biopsie du foie.

Recommandations diététiques générales pour lutter contre la stéatose. Trouvons le régime alimentaire par excellence qui aide à lutter contre la pathologie du foie gras. Choisir des aliments et faible en sucres simples ; Choisir des aliments à faible teneur en graisses saturées et donner la préférence à ceux qui ont une teneur accrue en graisses monoinsaturées et polyinsaturées ; Cuisson sans gras ajouté. Préférez des méthodes de cuisson simples telles que la cuisson à la vapeur, le micro-ondes, le gril ou la plaque chauffante, l’autocuiseur, etc. au lieu de la friture, de la poêle ou de la viande bouillie ; périodes de jeûne prolongé , consommez des repas réguliers. Préférez trois repas principaux (petit déjeuner, déjeuner, dîner) et deux collations par jour pour mieux contrôler le sentiment de faim.satiété et réduire les pics glycémiques ; Sur recommandation de votre médecin traitant, vous pouvez prendre des suppléments à base d’antioxydants, d’oméga-3 et de vitamines, en particulier la vitamine E, la vitamine C et la vitamine D , mais toujours de manière contrôlée pour éviter le risque d’hypervitaminose.

Le régime méditerranéen est maintenant la meilleure méthode pour la prévention et le traitement de la stéatose hépatique non alcoolique. Plusieurs études ont montré une régression importante de la graisse hépatique à la suite de changements dans les habitudes alimentaires et suggèrent des directives alimentaires méditerranéennes. Suite à ce régime , nous aurons une perte de poids progressive , ce qui est une condition idéale pour le traitement du foie gras. Il s’agit d’un régime qui vise à réduire la consommation d’acides gras saturés et d’acides gras trans (viande rouge et aliments frits), de sucres raffinés (collations, bonbons et toutes les boissons sucrées). Il devrait plutôt augmenter la consommation de fruits et légumes (riches en vitamines), protéines maigres (poulet, dinde, poisson faible en gras), fibres (grains entiers et légumineuses), et mono- et poly-acides gras insaturés.En particulier oméga-3, les acides gras oméga-6 (trouvés dans le poisson, l’huile d’olive et les fruits secs) et les vitamines dans son ensemble, grâce à leur action anti-oxydante et anti-inflammatoire, générer une condition de protection pour le foie. Il serait approprié de suivre l’activité physique même modérée, ce qui aide beaucoup à perdre du poids et est également bon pour l’humeur.